Accueil Votre Mairie Demarches Administratives Vie Pratique Jeunesse Education Vie Associative Culture et Loisirs Liens Contact

 

Votre Mairie >Contournement

REUNION PUBLIQUE SUR LA PRESENTATION DU CONTOURNEMENT DE PONT A MARCQ

LUNDI 23 MAI 2011 – SALLE DU RESTAURANT SCOLAIRE, RUE MITTERRAND, PONT A MARCQ

 

Ce lundi 23 mai, à 18 heures, une réunion publique était organisée à l’initiative du Conseil Général et avec la collaboration de la Commune de Pont à Marcq. La réunion était présidée conjointement par Monsieur Rémi PAUVROS, 1er Vice Président du Conseil Général du Nord chargé des transports et des Infrastructures, M Daniel CAMBIER, Maire de Pont à Marcq.

 Monsieur Jean Marie RUANT, Conseiller Général du Canton de Pont à Marcq, Monsieur José COHEN, Directeur Général Adjoint chargé de l’enseignement, du patrimoine et des infrastructures étaient présents.

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

L’animation de la réunion était assurée par Monsieur Damien DEVASSINE, Chef de projet à l’unité territoriale de Lille à la Direction de la Voirie Départementale, Monsieur Cédric GHESQUIERES, Responsable de l’unité territoriale de Lille à la Direction de la Voirie Départementale et Monsieur Frédéric LORIDANT, responsable du service archéologique départemental.

Plus de 200 personnes avaient fait le déplacement pour écouter et interroger les responsables du projet du contournement de Pont à Marcq.

Monsieur Daniel CAMBIER a rappelé l’historique du projet et a remercié le Département, et ses techniciens, pour avoir répondu à la demande des Pont à Marcquois d’un contournement de leur ville.

Lire le discours de M. Cambier, maire de Pont à Marcq

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Puis Monsieur Christian VANDENBROUCKE, Adjoint, a fait la lecture d’une lettre en date du 8 février 2010 adressée à Monsieur Bernard DEROSIER qui interpellait le Président du Conseil Général sur la nécessité absolue d’acter le contournement de Pont à Marcq. La grande originalité de cette lettre étant qu’elle était cosignée par les Maires de Templeuve, d’Avelin, d’Ennevelin, de Mérignies et de Pont à Marcq.

Lire la lettre lue par M. Vandenbroucke, adjoint au développement durable

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Monsieur PAUVROS a rappelé les grandes lignes du contournement et ses objectifs  :

Tout d’abord, détourner le trafic de transit du centre de Pont à Marcq,
Améliorer la sécurité des usagers et la qualité de vie des riverains,
Contribuer au développement économique du secteur.

La voie nouvelle, d’une longueur de 3 kilomètres, se fera en 2 phases : une première phase, qui vient de démarrer, pour une durée de 12 mois, une seconde phase qui aura une durée de 18 mois. Il a voulu rassurer en insistant sur le fait que les 2 phases vont s’enchainer sans attente, que c’est bien tout le tracé du contournement qui a été acté par le Conseil Général.

Monsieur PAUVROS a aussi indiqué qu’il y aura la possibilité d’organiser des visites pédagogiques du chantier et qu’un système de permanence sera mis en place sur le chantier (plus d’informations ultérieurement)

Messieurs DEVASSINE et GUESQUIERES se sont relayés pour expliquer les travaux.

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Les travaux ont été divisés en 3 lots : lot 1, terrassement-assainissement-chaussées, confié au  Groupe EIFFAGE travaux publics nord, le lot 2, ouvrage d’art, confié à Sogéa Caroni, le lot 3, aménagements paysagers, confié au groupement SNBM Paysage/Pinson Paysage.

Important pour les Pont à Marcquois : l’accès au chantier se fera à partir de la départementale 549, aucun camion n’empruntera la rue de la Planque.

Enfin le coût total de l’opération est de 20 759 000 euros TTC, entièrement pris en charge par le Conseil Général.

Consulter la présentation diffusée lors de la réunion

Quant à Monsieur LORIDANT, archéologue, il a communiqué sur les « trouvailles » suite aux fouilles réalisées sur le tronçon du contournement. A signaler « un chenet en fer trouvé dans une tombe, un objet très rare, considéré comme unique en France, de même facture que des modèles romains datant de 500 ans avant Jésus Christ » cet objet fait le bonheur de ses collègues parisiens qui l’étudient actuellement (des photos des objets trouvés seront exposés dans le hall de la Mairie très prochainement).

A l’issue de la présentation du projet, des questions ont fusé du public, relevons celles qui nous ont paru les plus pertinentes :

  1. Le Pont Thibaut (Hameau de Ennevelin)

Des habitants du Pont Thibaut étaient en nombre, leur inquiétude : la sécurité des piétons et cyclistes (ni trottoirs, ni piste cyclable pour accéder à l’Intermarché ou au centre ville de Pont à Marcq), l’écoulement naturel des eaux modifié vers le Pont Thibaut, le constat d’augmentation du trafic.
Monsieur Rémi PAUVROS s’est engagé, et a demandé à ses services, de mettre en place une réunion spécifique avec les habitants et les élus concernés.

  1. Le respect du Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées (P.D.I.P.R.)

Les techniciens du Département ont confirmé que les chemins de randonnée ainsi que les dessertes agricoles sont maintenues mais il n’y aura pas de traversée franche du contournement, cependant des aménagements spécifiques seront travaillés au niveau des ronds points avec un refuge dimensionné adapté aux piétons et cyclistes.

  1. Qualité du revêtement

Des inquiétudes quant à celui-ci (un parallèle a été établi par rapport à la qualité du revêtement des autoroutes). D’abord Monsieur COHEN a précisé qu’il s’agira d’un enrobé phonique réduisant ainsi de 3 décibels le niveau sonore, ensuite il a rappelé que le Département a développé une démarche Route Durable pour ses projets routiers (l’équivalence de la Haute Qualité Environnementale appliquée aux bâtiments).

  1. Acoustique

Confirmation de la mise en place de protections phoniques au droit des zones habitées ; merlon antibruit, écran absorbant, la Zone d’Activités sera en elle-même un écran protecteur, quant aux 6 maisons répertoriées les plus proches, elles feront l’objet d’une étude de protection de façade, par exemple, financement de double vitrage.

Daniel CAMBIER, Maire, a lui insisté sur la qualité de vie que retrouvera Pont à Marcq à l’issue des travaux de contournement ; sécurité des enfants qui se rendent au groupe scolaire en empruntant la Rue Nationale, une action en cours, d’ailleurs travaillée avec le Département, qui a pour titre « cadre de vie » et qui mettra en valeur les liaisons douces dans la Commune, le stationnement en centre ville et bien d’autres points encore, enfin il a rappelé qu’une fois le contournement effectif, des aménagements « contraignants » pourront être réalisés en centre ville pour dissuader la circulation de transit (la route étant toujours classée par l’Etat comme voie de passage pour les gros engins).

Cliquer pour agrandir

 

A l’issue de la réunion, un  pot convivial a été servi aux personnes présentes sous le préau de l’Ecole.

Le site de la Ville continuera d’alimenter le dossier contournement au fur et à mesure des avancées de celui-ci, à suivre…..

 

 

 

 
Le Conseil Municipal
  Le Personnel Municipal
  Horaires et Coordonnées
  Budget de l'Année
  Procés verbaux Conseils
  CCPC
  Marché public
  Les travaux en cours
  Les projets
  Historique
  Police Municipale
 
 
Copyright © 2008 Mairie de Pont-à-Marcq. Tous droits réservés. Mentions légales.