REUNION SECURITE

REUNION SECURITE

Le jeudi 10 octobre 2019,  le Maire de Pont à Marcq, Daniel CAMBIER,  a réuni les techniciens du Département et le Commandement de la brigade de Gendarmerie de Pont à Marcq.

En effet, suite aux trop nombreux accidents survenus à l’entrée de la commune (emplacement des anciens feux-croisement de la RD 549/RD 917), le Maire  veut trouver des solutions et c’est en mettant autour d’une table les différents acteurs que des solutions réfléchies pourront être mises en place.

Etaient présents pour le Département : Madame GRANDENNIS, technicien, Monsieur MOREAU, référent sécurité, pour la Gendarmerie : les adjudants chefs DUBUSSE et DELVALLEZ, pour la Commune : outre le Maire, Germain DANCOISNE et Claude BLONDEAU, conseillers municipaux, Messieurs MERCIER et ALLONDEAU, service technique.

La Gendarmerie déplore qu’il n’y ait pas eu de signalement au sein de la brigade lors de ces différents accidents, ce qui aurait permis une constatation de la vitesse excessive et un relevé d’infractions.

Le maire insiste sur la nécessité d’effectuer des contrôles de vitesse à tout moment sur le territoire de Pont à Marcq.

Différentes possibilités ont été étudiées :

  • Les chicanes
  • Les plateaux surélevés
  • Les bandes rugueuses
  • Les feux intelligents
  • Les radars pédagogiques
  • Les modifications du carrefour avec stop…

Cependant, certaines de ces solutions sont impossibles à appliquer dans le cas de la commune de Pont à Marcq, ou seraient plus « accidentogènes » encore ou seraient source de nuisances pour les riverains.

En conclusion, le Département effectuera des comptages de voitures et des contrôles de vitesse, la Gendarmerie accentuera sa mission de contrôle et de verbalisation. Quant à la Commune, le maire prend la décision d’apposer des signalisations au sol « ZONE 30 » pour rappeler les limitations et des radars pédagogiques seront installés courant novembre.